L'art du hookage


En Acadie du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, on retrouve un grand nombre de groupes de femmes qui s’adonnent au hookage. Ces femmes se rencontrent régulièrement et partagent leurs techniques et créations. Les nombreuses expositions de tapis hookés réalisées par les membres du groupe Les Hookeuses du Bor’de’lo et l’approche innovatrice utilisée dans la confection de leurs œuvres ont contribué à faire reconnaître cet art traditionnel comme un moyen unique et contemporain d’expression artistique.


Le recyclage est à la base de la technique de confection des tapis hookés. On découpe des vêtements usagés en lanières que l’on fixe moyennant un crochet sur des toiles faites avec des sacs de jute, de lin, de coton ou de matériel synthétique. 

Les artisanes de Chéticamp (Nouvelle-Écosse) utilisent de la laine fine sur un fond de jute. Les Hookeuses du Bor’de’lo utilisent des matériaux variés et parfois inusités dans la confection de leurs oeuvres (laine, guenilles, plumes, dentelles, fourrure, bois, soie, papier, etc.). 


La technique du tapis hooké fut introduite dans la région de Chéticamp (Nouvelle-Écosse) vers la fin des années 1800. Une Acadienne native d’Isle Madame avait été initiée à cet art par les Religieuses de Notre-Dame (Québec). Cependant, ce sont les œuvres d’Élizabeth LeFort qui, durant les années 1950 à 1980, donnèrent un élan à cet art traditionnel. Ses tapisseries se retrouvent au Vatican, à Rideau Hall, à la Maison-Blanche et au palais de Buckingham ainsi qu’au centre culturel Les Trois Pignons de Chéticamp qui présente une exposition permanente de son œuvre. 




Les artisanes et artisans de la province du Nouveau-Brunswick ont contribué de façon exceptionnelle à capter et illustrer l'histoire de la province et à léguer, par l'exécution de leurs tapis hookés, un imposant héritage. Un groupe de bénévoles a mis sur pied Le Registre des tapis du N.-B. dans le but de répertorier les tapis hookés dans l'ensemble de la province et de capturer les histoires et la culture des personnes qui ont fabriqué ces tapis. Le répertoire de ce riche et unique patrimoine, comprenant des photos et des renseignements détaillés sur les tapis fabriqués il y a plus de 25 ans, est consigné dans une banque de données virtuelles grâce à un partenariat établi avec le Musée du Nouveau-Brunswick. 


Login

logo les hookeuses